Internet a-t-il créé de nouvelles maladies mentales?

Internet a-t-il créé de nouvelles maladies mentales?

Internet a-t-il créé de nouvelles maladies mentales?

L'addiction à Internet est loin d'être anodine, notamment à cause de son retentissement sur la vie quotidienne. 
Cette addiction se distingue de l'usage intensif par une préoccupation intellectuelle constante, une pensée focalisée sur l'idée, devenue un besoin , d'utiliser Internet. Le temps consacré à cette occupation devient trop important, au détriment des études, du travail, de la vie familiale ou d'activités sociales.

Symptômes

Internet a-t-il créé de nouvelles maladies mentales?

- Incapacité à arrêter d'utiliser Internet ;
- Besoin d'augmenter de plus en plus le temps d'utilisation d'Internet (le malade en vient à se lever la nuit pour utiliser Internet) ;
- Dépression ou irritabilité lorsque la personne est privée d'Internet.
- Maux de tête migraineux ;
- Maux de dos ;
- Syndrome du canal carpien ;
- Repas irréguliers ou sautés ;
- Mauvaise hygiène personnelle ;
- Insomnies ou changements dans le cycle du sommeil.

Conséquence

Internet a-t-il créé de nouvelles maladies mentales?

si on parle d'une addiction vraie, on sait qu'elle altère de façon visible notre fonctionnement cérébral!

Une étude australienne et coréenne (1) pose la question d'une perturbation neurologique. Elle porte sur 12 adolescents, fortement dépendants d'Internet. Leur activité cérébrale fonctionnelle étudiée par une imagerie cérébrale est anormale, près de 25% des connections cérébrales entre les régions corticales et sous-corticales sont perturbées.

Si vous aimez l'article n'hésitez pas à nous laisser un commentaire, et n'oubliez pas de liker et de vous abonner à la page facebook twitter google+tumblrNiooz et Pinterest pour ne jamais en rater les nouveaux articles ^^

  tags : addiction internet consequences, addiction internet adolescent, addiction internet symptomes, addiction a internet santé, addiction à internet chez les jeunes, addiction à internet des troubles psychiatriques très fréquents.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire