Cancer du sein : mieux connaître son ennemi pour mieux le combattre

Cancer du sein : mieux connaître son ennemi pour mieux le combattre

Cancer du sein : mieux connaître son ennemi pour mieux le combattre

 Un cancer du sein est une tumeur maligne qui se développe au niveau du sein. Il existe différents types de cancer du sein selon les cellules à partir desquelles ils se développent.
Cette maladie résulte de la transformation cancéreuse d’une cellule glandulaire du sein, qu’il s’agisse d’une cellule des canaux galactophores du sein (carcinome canalaire du sein) ou d’une cellule des lobules du sein, responsable de la production du lait (carcinome lobulaire du sein).

Qui est touché par le cancer du sein ?

Toutes les femmes sont concernées par le cancer du sein. Le cancer du sein est le cancer plus fréquent chez la femme. Il est assez rare chez la femme de moins de 30 ans, il est plus fréquent chez celle de 45 à 75 ans.Une femme sur 8 est actuellement touchée par le cancer du sein et ce chiffre pourrait grimper à une sur 7 d'ici vingt ans. Le cancer du sein se développe dans les trois quarts des cas chez les femmes de plus de 50 ans. Il est la principale cause de mortalité chez la femme entre 35 et 65 ans. Le cancer du sein est responsable de 11 200 décès par an.

Cancer du sein chez la femme

Les stades du cancer du sein

Il est primordial et important d'évaluer la propagation du cancer dans le sein et à l'extérieur du sein. On appelle cette étape la détermination du stade de la maladie. On utilise alors un système standard de classification. Le stade aide à déterminer quels sont les risques de réapparition du cancer. Le stade influence le choix du traitement.

On peut définir le stade du cancer du sein par un chiffre de 0 à 4. Le cancer ne s'est pas propagé vers des emplacements éloignés et la tumeur mesure 2 cm ou moins de diamètre VERS un tumeur de n’importe quelle taille ou le cancer s'est propagé vers des emplacements éloignés comme les os, le foie, les poumons, le cerveau ou des ganglions lymphatiques situés loin du sein.

Cancer du sein : mieux connaître son ennemi pour mieux le combattre

Facteurs de risque

Certains facteurs représentent pour les femmes un risque de développer un cancer du sein. Rappelons néanmoins qu'une grande majorité de cancers du sein surviennent chez des femmes ne présentant pas ou peu de facteurs de risques. 
- Il existe une prédisposition familiale chez les femmes ayant, dans leur famille proche, plusieurs personnes atteintes d'un cancer du sein. Dans ce cas, une surveillance plus adaptée comprenant par exemple une IRM permettant de déceler une tumeur plus précocement est conseillée. La présence de certains gènes offre des prédispositions à l'apparition d'un cancer du sein. Elles peuvent également développer un cancer du sein plus tôt, aux alentours de 40 - 45 ans. 

- Une première grossesse tardive survenant après 35 ans est un facteur de risque important pour le cancer du sein. L'absence de grossesse représente un facteur de risque. Les premières règles précoces avant l'âge de 12 ans le sont également. 

- Le risque s’accroît avec l'âge, notamment à partir de 50 ans. Une menopause tardive survenant après 55 ans est également un facteur de risque. 

- La consommation d'alcool régulière, c'est-à-dire le fait de boire deux ou trois verres de vin par semaine, double le risque de cancer du sein après la ménopause. Certaines études semblent montrer que le tabagisme augmente le risque de cancer du sein, surtout si le tabagisme a débuté précocement et avant la première grossesse.

- L'obésité augmente le risque de survenue d'un cancer du sein, notamment après la ménopause. 

- L'absence d'activité physique régulière, de l'ordre de 30 minutes chaque jour environ, pourtant recommandée par tous les experts, représente un facteur de risque. 

Symptômes

les symptomes du cancer du sein

Le premier symptôme du cancer du sein est la présence d'une boule au niveau du sein, correspondant à la tumeur. Elle peut également s'accompagner de ganglions durs au niveau de l'aisselle (ganglions axillaires) correspondant à une propagation du cancer, ainsi qu'à des modifications cutanées au niveau du sein et du mamelon (peau d'aspect capitonné et un mamelon qui entre au lieu de sortir). Le sein peut progressivement se déformer et s'ulcérer, ce qui se traduit parfois par un écoulement du mamelon, d'un seul côté. Si le cancer est diagnostiqué tardivement, la tumeur peut se propager et déclencher d'autres symptômes tels que des nausées, des vomissements, une perte de poids, une jaunisses, des douleurs osseuses ou encore des céphalées, un essoufflement ou une toux.

Diagnostic

Le diagnostic clinique se fait par une palpation du sein, le but étant de repérer une masse anormale, mais aussi par la recherche de ganglions. Le médecin procédera ensuite à une mammographie bilatérale, radiographie des deux seins, pour voir l'aspect de la masse. Une échographie peut être une alternative, particulièrement chez les femmes jeunes, dont les seins sont plus denses. La plupart du temps, une ponction de la masse est nécessaire. Le prélèvement sera ensuite analysé. Après confirmation de la nature cancéreuse de la lésion, un bilan d'extension est réalisé, c'est-à-dire un ensemble d'examens dont le but est de rechercher l'éventuelle extension du cancer à d'autres organes. 

- Mammographie

La mammographie est un examen indolore et rapide, durant environ 15 minutes. Elle permet de détecter une anomalie et d'établir un diagnostic précis. Elle est réalisée systématiquement chez les femmes de plus de 50 ans dans le cadre d'un suivi permettant de détecter une tumeur débutante de petite taille, invisible et non palpable, afin de mettre en place rapidement un traitement permettant d'optimiser les chances de guérison. Le radiologue délivre dans la journée les premières interprétations et les résultats sont envoyés au médecin traitant. Si une anomalie est détectée, d'autres examens radiologiques peuvent être immédiatement pratiqués par le radiologue, comme une échographie par exemple. 
Signalez au radiologue, si vous portez des prothèses mammaires, si vous prenez des médicaments hormonaux ou si vous avez subi des interventions chirurgicales.

- Echographie

L'échographie n'est pas un examen de dépistage du cancer du sein de première intention. Il peut être conseillé après une mammographie afin d'analyser une lésion détectée ou lorsqu'une masse a été découverte lors de la palpation et qu'elle n'a pas été localisée sur la mammographie. 

- Biopsie

Elle consiste à prélever un fragment du tissu suspect pour l'examiner au microscope. La biopsie peut être effectuée sous anesthésie locale, à l'aide par exemple d'une fine aiguille au cours d'une cytoponction ou au bloc opératoire, sous anesthésie générale, au cours de l'intervention sur la tumeur. Si cette option est retenue, celle-ci peut être réalisée au cours d'une biopsie, ou bien consister en une tumorectomie. Le diagnostic est réalisé via un examen au microscope du morceau de tumeur prélevé. 
Bilan d'extension

Ce bilan permet de déterminer l'étendue du cancer et de vérifier l'absence de métastase. Le bilan dépendra des manifestations et des résultats du prélèvement de la tumeur. Il comprendra en général au minimum une radiographie de thorax, une échographie abdominale, une prise de sang et une scintigraphie des os. 

Prévention

La lutte contre certains facteurs de risque du cancer du sein sur lesquels il est possible d’agir et une prévention intégrée efficace des maladies non transmissibles favorisant une alimentation saine, l’exercice physique et la lutte contre la consommation d’alcool, le surpoids et l’obésité pourraient avoir un impact et réduire l’incidence du cancer du sein à long terme.

Dépistage

cancer du sein: dépistage

Un cancer du sein détecté tôt est plus simple à traiter et comporte moins de risques de séquelles. Lorsqu'il est détecté à un stade précoce, il se soigne mieux et permet une diminution de la mortalité de 25%. La moitié des cancers sont détectés à une taille de moins de 2 cm. Lorsque la taille de la tumeur reste inférieure à 1 cm et qu'aucun envahissement ganglionnaire n'a été constaté, les chances de survie à 5 ans sont au moins de 90%. En France, le cancer du sein constitue le premier cancer chez la femme. Pour répondre à ce problème de santé publique, depuis 2004 un dépistage gratuit par mammographie est organisé sur l'ensemble du territoire français. Le taux de participation au programme de dépistage du cancer du sein a fortement progressé au cours de ces dernières années. En 2003, il était de 33%, en 2005 de 45% et en 2006 de 49%. Les pouvoirs publics souhaitent généraliser le dépistage du cancer du sein à 70% des femmes âgées de 50 à 74 ans, chiffre qui permettrait de réduire de près d'un tiers la mortalité. 

Traitements

Cancer du sein : mieux connaître son ennemi pour mieux le combattre

Différents types de traitements peuvent être utilisés pour traiter un cancer du sein : la chirurgie, la radiothérapie, l'hormonothérapie, la chimiothérapie et les thérapies ciblées.

Si vous aimez l'article n'hésitez pas à nous laisser un commentaire, et n'oubliez pas de liker et de vous abonner à la page facebook twitter google+tumblrNiooz et Pinterest pour ne jamais en rater les nouveaux articles ^^

  tags : cancer du sein, cancer breast, breast cancer, breast cancer symptoms, journée mondiale cancer de la peau, journee mondiale cancer pancreas, journée mondiale cancer ovaire, journée internationale cancer pédiatrique, journée mondiale du cancer belgique, journée mondiale contre cancer, journee mondiale lutte contre cancer, 4 février journée mondiale contre cancer, journée mondiale du cancer du col de l'utérus.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire