J'ai tout le temps faim : Pourquoi ? Comment y remédier ?

J'ai tout le temps faim : Pourquoi ? Comment y remédier ? 

anti grignotage


Il y a certains moments où la sensation de faim se fait plus ressentir que d’ordinaire. Que ce soit par gourmandise, par habitude ou tout simplement pour faire face aux petits tracas du quotidien, la faim se fait alors difficilement oublier. Toutefois, quelques astuces simples et efficaces existent pour résister à la tentation !
Lorsque la sensation de faim se fait ressentir entre les repas, il s’agit généralement d’une envie de grignoter.

Pourquoi est-ce important de résister à l’envie de manger tout le temps ?

Entre amis, devant la télé, au cinéma, ou encore à l’occasion de la pause café, rien n’est plus agréable que de manger un petit en-cas gourmand ! Et pourtant, à long terme, cette habitude risque fort d’avoir des conséquences sur la silhouette, bien sûr, mais également sur la santé. 
Généralement, le grignotage concerne en effet des produits trop gras ou trop sucrés : viennoiseries, friandises, barres glacées ou encore confiseries chocolatées (voir le dictionnaire des calories). Or, en plus de ne pas combler la sensation de faim, ces produits n’apportent aucun bienfait nutritionnel à l’organisme. Ce dernier va se contenter de stocker ce sucre et cette mauvaise graisse inutiles. Ces en-cas mangés sur le pouce ne se contentent donc pas d’être mauvais pour la ligne, ils sont également peu recommandés pour la santé.  

Comment gérer au quotidien ces envies de manger fréquentes ?

anti grignotage

Il peut parfois paraitre difficile de résister à l’envie irrépressible de manger entre les repas. Et pourtant, grâce à certaines astuces, il n’en est rien.

L'importance du petit déj

On ne le dira jamais assez, le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Pourquoi ? Parce que c'est de lui, en grande partie, que dépendent les éventuelles fringales de la journée. Comme l'explique Virginie Balès, « l'absence de petit déjeuner (mais aussi la prise d'un petit déjeuner trop sucré) induit la non-fabrication de dopamine le matin... et une fringale l'après-midi. » Sauter le petit déjeuner réduit en effet la quantité de dopamine, cette hormone produite par le cerveau qui sert à contrôler la faim et donc à limiter les grignotages . « Si on est pressée le matin, propose la diététicienne, on peut décider de prendre le petit déjeuner plus tard, au bureau par exemple. Mais on ne le bafoue pas : il est la clef de voûte de la journée alimentaire. » Céréales ou pain complet, œuf ou tranche de jambon (les protéines rassasient), fromage, fruit frais et boisson chaude pour l'hydratation constituent un repas solide, idéal pour bien commencer la journée.

Et si c'était l'IG... ?

pain complet

Késako ? Par IG, on entend index glycémique , cette unité qui permet de mesurer le taux de sucre dans le sang. L'index glycémique est compris entre 0 et 100 : un IG faible se situe entre 1 et 55, un IG modéré entre 56 et 69, et un IG élevé entre 70 et 100. « La consommation d'un aliment à index glycémique élevé provoque un pic d'insuline dans le sang, analyse la diététicienne. S'en suit une hypoglycémie et donc une faim deux heures après. Les féculents sont aujourd'hui trop raffinés. Ils ont un IG très haut et se comportent comme des sucres rapides, en provoquant une hypoglycémie dans l'après-midi. » Résultat, des fringales intempestives l'après-midi. Pour les éviter, on mise sur des IG bas. La bonne idée : on zappe le pain blanc au déj et on choisit du pain complet ou du pain au levain, on remplace les pâtes et le riz blancs par des pâtes et du riz complets ou semi-complets, et on adopte la patate douce ou le quinoa en lieu et place de la pomme de terre. On limite également, autant que possible, les aliments riches en sucres rapides, et on consomme les fruits entiers plutôt qu'en jus.

Vive le goûter ! 

fruits secs

Vous avez décidément tout le temps faim ? Il peut alors être utile d'instaurer une collation. La pause goûter en cas de petit creux, c'est bien ! Pourquoi ? Parce que cela permet d'équilibrer la répartition des apports caloriques au cours de la journée. On le compose, par exemple, d'un peu de pain complet avec de la confiture, de la compote ou un carré de chocolat. On y ajoute un fruit frais ou quelques oléagineux (noix, noisettes, amandes...). On arrive ainsi à l'heure du dîner sans fringale. Du coup, on ne se jettera plus sur la corbeille de pain...

... ou dans la tête ?

On a l'habitude de prendre un solide petit déjeuner et on est adepte des spaghettis complets ? Et si cette faim était d'ordre psychologique, c'est-à-dire davantage liée à une envie, une pulsion, qu'à une véritable faim physique ? « L'habitude de grignoter peut faire qu'on a tout le temps envie d'avoir quelque chose sous la dent. Le fait d'être stressé aussi peut jouer un rôle et nous attire vers des éléments réconfortants », décrypte Virginie Balès. On repère donc les moments où l'on mange non pas par faim mais par stress ou par envie... « La tentation de grignoter est également entretenue lorsqu'il y a des bonnes choses sous nos yeux, ou à la télé pendant la pub ». Il s'agit là de fausses faims ! Pour ne pas tomber dans le piège, on se pose donc la question à chaque fois qu'on tend la main vers tel ou tel aliment : « J'ai vraiment faim ? »Et si c'est le stress qui nous donne « faim », on se relaxe : le sport , le yoga , la méditation et autres exercices zen sont nos alliés !

... ou encore la faute aux additifs

Ça peut paraître surprenant et pourtant, les additifs présents dans certains plats préparés peuvent nous donner faim. « Les entreprises industrielles utilisent des additifs addictifs dans les préparations, pour que leurs produits nous deviennent une drogue, explique la spécialiste. Notamment le  sucre blanc , utilisé dans de nombreux produits industriels sans que nous le sachions ni ne le sentions et qui agit comme une  drogue  (plus addictive que la cocaïne chez le rat). Il y a également le glutamate utilisé, lui aussi, dans beaucoup de produits et qui est très addictif ». Résultat avec les chips industrielles ou les biscuits du commerce : lorsqu'on plonge la main dans le paquet, on ne peut plus s'arrêter. À boycotter donc ! La bonne idée pour rectifier le tir : préférer les aliments sans additifs ou, mieux, opter pour le fait maison. On retrouve le plaisir de cuisiner au quotidien en se préparant de bons petits plats, aussi délicieux qu'équilibrés.

Faire du sport

footing

Pour stopper une sensation de faim qui survient entre les repas, il est important de s’occuper les mains et l’esprit au plus vite. Faire du sport, lire, téléphoner ou, pourquoi pas, faire un brin de ménage sont des alternatives envisageables pour ne pas être concentrée sur sa fringale passagère !

http://www.topsante.com/
http://www.femmeactuelle.fr/

Si vous aimez l'article n'hésitez pas à nous laisser un commentaire, et n'oubliez pas de liker et de vous abonner à la page facebook twitter google+tumblrNiooz et Pinterest pour ne jamais en rater les nouveaux articles ^^

tags : toujours faim le matin, toujours faim même après avoir mangé, boulimie toujours faim, toujours faim causes, solution grignotage compulsif, solution anti grignotage, mincir vite, mincir des cuisses, régime, mincir naturellement, mincir du visage, sante, mincir du ventre, solution contre grignotage, sport, toujours faim comment faire.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire